Sep 252007
 

Global Exchange(*) est une ONG américaine de droits de l’homme pour la promotion de la justice sociale, économique et environnementale dans le monde. Elle fait entendre une autre voix, sur l’Irak par exemple. Accessoirement elle organise des voyages militants, d’éducation aux problématiques planétaires liées à son action. Elle n’est pas la seule américaine sur ce terrain. International Institute for Peace Through Tourism(**) milite de manière moins activiste pour un voyage de rapprochement entre les peuples, pour développer la paix par la connaissance réciproque.
L’Iran fait partie des destinations(***) de ces étonnants voyagistes américains ce qui est plutôt courageux quand on voit l’accueil déplacé réservé par le Président de l’Université de Columbia à Mahmoud Ahmadinejad lundi à New-York. Déplacé pour plusieurs raisons.

Indigne

Qu’il y ait des manifestations à l’extérieur, oui mille fois oui, qu’on pose des questions embarrassantes mille fois oui encore, mais qu’en introduction son hôte le traite de « cruel et mesquin dictateur » là non(****). Imaginerait-on le président de la Sorbonne recevant Bush et le traitant de « menteur sanguinaire » pour sa décision d’attaquer l’Irak sur de fausses preuves ?

Sélectif

Ce serait-on permis cette vilenie envers le président chinois ou un monarque d’une pétro-monarchie ?

Mal renseigné (ce qui pour un universitaire n’est pas brillant)

Je cite Yann Richard , spécialiste de l’Iran : « Le terme dictature suggérerait qu’il y ait un despote au pouvoir, ce qui n’est pas le cas. »(*****)
« Ahmadinejad n’est pas le dictateur que les médias occidentaux ont présenté l’année dernière, pour de multiples raisons. D’abord, il n’a pas l’envergure d’un chef politique très expérimenté. Mais aussi parce qu’il ne jouit pas de pouvoirs très étendus dans son pays. Bien qu’il soit le chef de l’exécutif – puisqu’il n’y a plus de premier ministre depuis 1989 –, il ne peut faire entériner ses décisions qu’après des débats au Parlement et l’approbation par une instance contrôlée par le « guide » suprême, le Conseil de discernement. »(******)

Contre-productif

En dehors de se faire plaisir et de faire plaisir à l’opinion publique américaine à qui profite un tel procédé ? Ahmadinejad a été élu à la surprise générale en juin 2005 contre le candidat réformateur ayant de réelles divergences de vue, même si les critères pour être candidats sont très restrictifs. On n’est pas en Corée du Nord, ni en Tunisie, ni dans une république bananière, même si de graves atteintes aux droits de l’homme sont perpétrées. Il bénéficie d’un réel soutien populaire. Tout affront à son président, pour un peuple qui est très attaché à son indépendance et à la valeur de l’hospitalité, ne peut que renforcer le sentiment national et le clan conservateur que l’on souhaiterait, officiellement du moins, affaiblir.

Si l’on doit interdire le nucléaire militaire ce n’est pas parce que c’est l’Iran d’un axe du mal supposé, mais bien parce que la prolifération est dangereuse pour l’humanité.
Preuve que l’Iran ne se résume ni à un enjeu politique ni à une société monolithique dans lesquels on voudrait l’enfermer je vous conseille parmi d’autres l’article d’Anne-Sophie Vivier-Muresan. Image et statut des femmes dans l’Iran rural, Une révolution silencieuse ? Pratiques et représentations. (*******). Pour imaginer d’où viendront les changements.


(*) Global Exchange
(**) International Institute for Peace Through Tourism
(***) Récit : Reality Tourism and Travel: Vacation in Iran. Associated Content.
(****) New-York Times : Ahmadinejad, at Columbia, Parries and Puzzles. Introduction de Lee C. Bollinger « Mr. President, you exhibit all the signs of a petty and cruel dictator,” adding, “You are either brazenly provocative or astonishingly uneducated.
Réponse de Mahmoud Ahmadinejad “In Iran, tradition requires when you invite a person to be a speaker, we actually respect our students enough to allow them to make their own judgment, and don’t think it’s necessary before the speech is even given to come in with a series of complaints to provide vaccination to the students and faculty.
(*****) Yann Richard : Iran, vingt-huit ans après…, Typo, n°93, juin 2007.
(******) Yann Richard : « L’Iran préférerait un affrontement direct à des sanctions », LeMonde.fr, 18 septembre 2007.
(*******) Etudes rurales. EHESS. Résumé : La société rurale iranienne a connu, durant les dernières décennies, de profonds bouleversements liés à l’exode rural et à l’emprise croissante de l’influence urbaine. Ceux-ci ont entraîné une transformation progressive des valeurs et des structures sociales, en particulier dans les rapports de genre. Notre terrain porte sur un village de la région de Kerman, au centre du pays. Dans le nouveau contexte économique, pour les femmes, un niveau d’études élevé et une activité salariée sont de plus en plus valorisés, tandis que le contrôle des naissances contribue à remettre en cause l’association traditionnelle entre statut féminin et sphère domestique. Plus largement émerge une nouvelle conception de la féminité, de la famille et du couple, dans laquelle une plus grande place est accordée au sentiment amoureux. Du même auteur : Pour comprendre l’Iran chiite. Sur theologia.fr.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Voyage militant, version US ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/09/voyage-militant-version-us/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>