Sep 182007
 

Denis Baupin buvait du petit lait hier soir lors d’une rencontre organisée par Human Village traitant de la mobilité en ville(*). Avec 100 000 utilisations par jour, la réussite de Vélib’ dont il est l’initiateur est incontestable. L’adjoint (Verts) au maire de Paris, chargé des transports n’hésite pas à rappeler les difficultés de son combat dans une Ile de France dont l’infrastructure des transports n’a pas anticipé le développement urbain. Il n’hésite pas à dénoncer – avec des arguments limite – ceux qui voudraient freiner l’essor du vélo : le législateur qui veut imposer le port obligatoire du casque, la marée-chaussée subitement prompte à verbaliser des cyclistes peu respectueux du code de la route. Sur ce dernier point, je dois dire que je suis sidéré des libertés prises par les cyclistes au mépris des automobiles et des piétons.
Les projets de son équipe : organiser la régulation car les vélos (ou plutôt les cyclistes) ont de la peine à remonter les pentes de Belleville et de Montmartre… et sortir Vélib’ de Paris pour jouer la continuité avec la banlieue. Mais là ça prendra du temps, car la gratuité de Vélib’ n’est qu’apparente. En échange des vélos et d’une part des recettes, les municipalités renouvellent les contrats avec l’annonceur JC Decaux dont les surfaces publicitaires (mais pas le nombre) vont augmenter(**). C’est pub’ contre Vélib’ !


(*) Human Village Association qui « met l’imagination au service de la planète ». Café-conf à la Bellevilloise.
(**) Vélib ou une révolution signée JC Decaux, Le Figaro, 12 juillet 2007.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Denis Baupin chez Human Village ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/09/denis-baupin-chez-human-village/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>