Août 062007
 

Alep, Bassion du bimaristan Arghoun (c) Yves Traynard 2007Enfin on en parle(*). «Plus de deux millions d’Irakiens ont à présent fui la violence liée à l’intolérance qui fait rage dans leur pays, et presque deux millions d’autres ont été déplacés à l’intérieur de leur pays» a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. La Syrie, qui en aurait recueilli plus d’un milion et demi et où 30 000 Irakiens continueraient d’affluer mensuellement(**) jette l’éponge et fait appel à la communauté internationale. Qu’on imagine une augmentation brutale de près de 10% de la population de notre pays et les problèmes à résoudre : alimentation, santé, éducation, logement, emploi… (**) Avec un peu de moins de 20 millions d’habitants, une économie modeste, la Syrie est au bord de la crise humanitaire et ne peut seule assumer les conséquences sociales et économiques d’une telle guerre dont elle n’est pas partie prenante. On doit lui reconnaître d’avoir généreusement ouvert ses frontières, comme l’avait fait l’Iran pour les Afghans. Mérite que pas grand monde à part l’UNHCR ne lui reconnaît alors que dans le même temps, les Etats-Unis ont accueilli que 700 Irakiens(****) !
Les ONG internationales, absentes de Syrie jusqu’à présent, ouvrent des antennes à Damas pour tenter de faire face au plus grand exode proche-oriental depuis 1948 en soulageant le fardeau des réfugiés. Voilà pour le court-terme. Mais ce mouvement massif de population fait aussi peser de lourdes menaces sur le difficile équilibre social, économique, ethnique, culturel de la Syrie et ne présage rien de bon pour l’avenir si la situation perdure et s’amplifie. Car rien ne prédit un retour prochain des réfugiés dans leur patrie.


(*) ONU : OMS/HCR : les besoins de santé des réfugiés iraquiens sont de plus en plus importants, 31 juillet 2007
IRIN News : IRAQ-SYRIA: Plight of Palestinian refugees in border camps worsens
Caritas : Aide aux réfugiés soudanais de Syrie qui rappelle que la Syrie héberge aussi des réfugiés soudanais.
(**) Amnesty : The situation of Iraqi refugees in Syria, 26 juillet 2007. « 1.5 million Iraqis living in Syria, with around 30, 000 more arriving each month. The majority have arrived during the last 17 months following the bombing of al-‘Askari Shi’a holy shrine in Samarra on 22 February 2006. »
(***) Par comparaison, la France comptait 45 millions d’habitants lorsqu’elle « accueilli » le million de rapatriés d’Algérie en 1962.
(****) Le Monde : Les pays occidentaux rechignent à accueillir les réfugiés irakiens, dont le nombre ne cesse de croître


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Réfugiés en Syrie ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/08/refugies-en-syrie/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>