Mai 172007
 

Détroits de Malacca, Hublot (c) Yves Traynard 2007Me voici enfin en Indonésie. La longue traversée(*) du détroit de Malacca qui sépare Penang et Medan fut l’occasion de m’interroger sur le commerce maritime. Sujet important mais sur lesquels les guides sont silencieux. L’économie et le commerce ne sont pas des matières nobles en France tout particulièrement. Savons-nous par exemple que 85 % du commerce international s’effectue par les mers. Dans ce trafic le détroit de Malacca tient une part non négligeable. Au moins 50000 cargos l’empruntent chaque année, soit un toutes les 10mn. Détroits de Malacca, Cabine (c) Yves Traynard 2007Si le détroit de Malacca est une autoroute, le canal de Suez par comparaison est, avec trois passages par jour en moyenne un chemin vicinal ! Itou pour Panama qui sera prochainement agrandi. Oeuvre de la nature – et non de l’homme contrairement aux deux autres «raccourcis» – à qui appartient-il ? Y a-t -il un droit de passage ? Qu’est-ce qui circule sur ces cargos (hydrocarbures, produits manufacturés…) ? En quelles proportions, vers quelles destinations ? Combien coûte un cargo, quels sont les acteurs du commerce maritime (armateurs, clients, équipages, chantiers navals, agents portuaires, assureurs…) ? Quelle est la part du transport dans le prix de vente d’un produit manufacturé en Chine vendu en France ? Quelles sont les règles internationales du commerce maritime ? Comment sont-elles appliquées ? La piraterie fut une vraie question après la crise financière asiatique, où en est-on ? Voilà quelques unes des questions qui me sont venues à l’esprit et dont les réponses auraient meublées les cinq heures d’une traversée au présent.


(*) Bateau Georgetown-Belawan. Tlj. départ à 9h à gauche de l’office de tourisme et des bureaux de vente des billets. 30 € TTC. Bus Belawan-Medan (20 km env.) 1,5 €.
===== Programme et autres notes
A Medan, descendu à l’Hôtel Raja. Losmen bien tenu mais à l’image de la ville excessivement bruyant. 5 €. Situation centrale près de l’hôtel Antares, de l’imposante mosquée Raja de style maure (!), du terminal de bus Belawan-Medan et du bus pour le lac Toba.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Détroits de Malacca ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/05/detroits-de-malacca/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>