Fév 122007
 

Avec l’informatique on n’est jamais tranquille. Il y a chaque jour une nouveauté.
Une nouvelle version à télécharger impérativement , un patch de sécurité
hautement recommandé, dans cette profusion d’outils dont la gratuité vous laisse un brin soupçonneux. Cela concerne non seulement les programmes de nos ordinateurs et leurs périphériques mais aussi nos outils en ligne que nous utilisons presque sans nous en apercevoir tant la connexion internet est devenue un prolongement naturel de nos ordinateurs. Je veux parler de nos comptes messageries, eBay, Priceminister et autres Telemarket, nos webzines préférés, nos albums photos partagés, nos pages d’accueil personnalisées, et bien sûr nos blogs. Autant de casse-tête qui se rappellent à nous quasi-quotidiennement par une « popup » (Windows update ou nos antivirus) ou par des alertes de messagerie (« passez à la version Gold ») dont la seule vertu est de nous distraire des offres de viagra (d’une telle sollicitude qu’on pourrait en prendre ombrage !).
Aujourd’hui je suis passé à la nouvelle version de Blogger, l’outil qui me sert à rédiger et diffuser ces pages. Google, le fournisseur, devenait de plus en plus pressant. Les améliorations concernent surtout la mise en page du modèle de présentation (les couleurs, les cadres, les « gadget »…). Plus besoin de coder de barbares syntaxes HTML pour définir les styles disait l’annonce. Certes, mais pour reproduire la mise en page précédente il a fallu batailler un peu ! Mais c’est fait. Au passage j’ai viré un compteur ‘gratuit’ qui généreusement affichait des publicités à mes fidèles lecteurs (pour leur plus grand bien, évidemment). Car ce monde merveilleux et gratuit ne vit que d’une pub qui aimerait tout connaître de nos clicks.
A ce propos, jetez un oeil au petit outil de géolocalisation des visiteurs (IP2Map) en place sur la page de mon blog. C’est assez étonnant et pas très rassurant. Avec l’adresse de votre ordinateur il est trivial de connaître non pas votre nom mais votre ville de connexion. Ainsi j’ai appris que l’on s’est connecté à mon blog ce jour à Bamako à 5:08:35 PM (TU) avec l’adresse IP 196.200.81.140. Certes personne ne me dit que c’est mon ami A. du Mali mais pas besoin d’être grand clerc ! Mieux, avec l’outil statistique (neat stats) on peut savoir de quelle page est venu le visiteur et s’il vient de Google quels mots ont été saisis pour localiser la page ! Il est possible de connaître la version du navigateur, la taille de l’écran, le fournisseur d’accès internet et la version de Windows ! Tout ça existe depuis la généralisation du Web. Les outils que j’ai employé ne sont que des widgets posés sur mon site(*). Alors, imaginez les versions professionnelles aux mains d’Etats peu scrupuleux des droits de l’homme ! De quoi rendre les clicks nerveux en Chine, Tunisie, Syrie…


(*) Je rassure mes lecteurs, pour la démonstration et par déontologie je n’ai choisi que des outils qui n’affichent qu’un historique de 50 à 100 connexions avant de vite les oublier.


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Clicks nerveux ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/02/clicks-nerveux/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>