Mai 022009
 
Excursion à la vaste nécropole des Qing(*), la dernière dynastie impériale chinoise à deux heures de route de Baoding(**). Un site totalement ignoré des guides de voyage étrangers, tant les tombeaux impériaux Ming et Qing plus proches de Pékin lui font de l’ombre. En d’autres pays, moins vastes et moins riches historiquement, un tel ensemble décrocherait pourtant cinq étoiles, d’autant qu’il est inscrit à la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000(***). Ici, ce site sauvage qui s’étend sur 100 km2, entouré d’un mur de 21 km, permet juste de canaliser un peu l’appétit croissant des Chinois pour leur patrimoine. Des montagnes en arrière-plan, de l’eau, du vent, du calme ; ce site sauvage est grandiose. S’il dégage une si forte impression de sérénité c’est qu’il illustre remarquablement le fengshui (風水), art taoïste, dont le but est d’harmoniser l’énergie (le qi) d’un lieu pour favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants. Ce qui vaut pour les vivants, vaut aussi pour les morts, surtout de rang impérial. Mon Rousseau du cours de littérature de cette semaine « inventant » au XVIIIe s. l’harmonie entre l’homme et la nature fait piètre figure comparé à cet art millénaire.

La construction des tombes a commencé en 1730. Le site comprend la tombe Tai de l’empereur Yongzheng (règne 1723-1735), la tombe Chang de l’empereur Jiaqing (règne 1796-1820), la tombe Mu de l’empereur Daoguang (règne 1821-1850), la tombe Chong de l’empereur Guangxu (règne 1875-1908) et les tombes de trois impératrices, de princes et de princesses. Outre les mausolées, le site offre une remarquable voie funéraire dotée de monuments et sculptures, de plans d’eau avec ponts en pierre, un bois de cyprès et une lamaserie. Images.

Les principales étapes. En jaune, le circuit recommandé.


Afficher Tombes Qing occidentales sur une carte plus grande


(*) Le site officiel, uniquement en chinois.

(**) Se rendre aux tombes Qing occidentales est une petite expédition. Quelques conseils.
De la gare routière de Baoding, prendre de préférence le bus (à 6h40) qui passe par les tombes occidentales (清西陵 / qīng xī líng = Qing Ouest mausolée) ou à défaut un des nombreux bus qui vont jusqu’à Yìxiàn (易县) et changer à la gare routière de cette ville. Se faire déposer à l’entrée principale (Tai ling et non Chong ling). Marcher 200 m jusqu’au guichet pour acheter le pass (122 yuans) qui donne accès aux quatre mausolées principaux. L’accès au parc, lui, est gratuit. On peut se contenter de billets à l’unité pour visiter les deux principaux ensembles : Tai ling et Chong ling. Pour limiter la marche, il n’y a d’autre choix que de prendre de petits taxis au moins entre Tai ling et Chong ling (prévoir 10 yuans) ainsi qu’entre Chong ling et la nationale 112.
Pour le retour, se poster sur la route nationale 112 et prendre n’importe quel bus en direction de Yìxiàn. De là changer pour Baoding. Attention : prévoir de quitter les tombeaux au plus tard à 16h, sous peine de ne plus trouver de transport en commun pour le retour. Bien que le parc soit immense, l’idéal est de visiter en semaine pour éviter la foule.
(***) Inscription à la liste du patrimoine mondial UNESCO, sous l’appellation Tombes impériales des dynasties Ming et Qing qui regroupe plusieurs sites chinois. Pour une documentation (il n’existe rien en anglais sur place), lire le copieux dossier d’inscription de l’UNESCO paru en 2000 (pp. 127 et svtes). Nombreux plans et croquis.

Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Tombes Qing occidentales ». ytraynard.fr 2020 [En ligne]. Page consultée en 2020. <http://www.ytraynard.fr/2009/05/tombes-qing-occidentales/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>