Déc 252009
 

Le prunier en fleurs (d'après Hiroshige) - Paris 1886/1888 - Musée Van Gogh

Aujourd’hui, c’était mon dernier cours à Baoding et le dernier examen, avant le retour à Paris. Petit pincement de cœur, tout à la fois, de quitter la classe, de laisser mes étudiants à leur destin, d’être loin des miens en ce jour de Noël.
La poésie, comme les dieux, nous semblent plus accessibles lorsque l’âme est en peine. Feuilletant un recueil de poésies Tang, quatre vers m’ont subitement touché. J’ai laissé au tableau ce petit poème de l’illustre Wang Wei plein de sens cachés. En français et en chinois comme un ultime message, une ultime question pour les étudiants.

Mélanges(*)
Venu de mon pays natal
Vous devez en savoir les événements.
Le jour de votre départ,
Le prunier d’hiver devant ma fenêtre était-il en fleur ?

3ème année Littérature française 3A S1 2009/2010
Vendredi 25 décembre

Examen semestriel

Objectifs Evaluer les acquis des étudiants
Déroulement Devoir sur table
Documents Enoncé
Solution
La synthèse du cours
en ligne début janvier, après publication des résultats.
Travail à préparer Vive les vacances !
Bilan Après corrections.

(*) Trois cents poèmes des Tang. Traduits par Hu Pinqing. Peking University Press. Pékin. 2007. p. 56.
(**) Illustration : Van Gogh, Le prunier en fleurs (d’après Hiroshige), Paris 1886-1888, Musée Van Gogh


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Le prunier d’hiver devant ma fenêtre était-il en fleur ? ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2009/12/le-prunier-dhiver-devant-ma-fenetre-etait-il-en-fleur/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>