Mar 222008
 

Si l’on postule que notre identité sociale se définit à travers une seule dimension qui prime sur toutes les autres, on s’interdit tout dialogue possible, et même on nie toute humanité au profit d’une opposition sémiotique binaire homme/femme, riche/pauvre, chrétien/musulman… qui est à la base de l’incompréhension interculturelle et de la difficile cohabitation entre les cultures. Il est donc absurde de déplorer le sexisme ou le racisme dans les sociétés où l’on oppose ainsi de manière pseudo-scientifique des principes identitaires irréductibles et uniques comme si, par exemple, le genre, le statut social ou encore la religion, pris isolément, définissaient à eux seuls notre identité sociale, et a fortiori personnelle, au lieu de voir que l’une comme l’autre sont toujours multiples.(*)


(*) Daniel Vender Gucht, Ecce Homo Touristicus


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Incompréhension culturelle ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2008/03/incomprehension-culturelle/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>