Déc 092007
 

Athènes, Musée archéologique (c) Yves Traynard 2007Passé la matinée à l’incontournable Musée archéologique. Dans le fatras de statues, vases, mythologies qui font partie de l’univers de nos livres d’histoire et de notre mémoire collective, on est rattrapé par ce vertige sur les questions auxquelles on n’échappe qu’un temps : « d’où venons-nous ? », « quel sens à la vie ? », « que tal ? » Et puis on se laisse distraire dès le premier rayon de soleil sans être sûr d’avoir bien répondu à la question.
Athènes, Bain des vents (c) Yves Traynard 2007Athènes n’a pas toujours été dirigée par des Grecs. Elle fut aussi ottomane. Conquise en 1456 par les Turcs elle est libérée en 1833. Le pays commence timidement à mettre en valeur le patrimoine architectural de cette période qui lui rappelle de mauvais souvenirs. La mosquée est un musée de céramique dédié… à un créateur réfugié d’Izmir ; la mosquée Fethié est fermée ; les cicatrices ne sont pas refermées. Au hammam des Vents superbement rénové le discours est plus ouvert. La gardienne passionnée par son sujet raconte la mixité des cultures. Le hammam utilisé par les familles grecques jusqu’en 1966. Les rassemblements lors des mariages. Mais contrairement à Paris qui n’a pourtant pas de hammam historique, on parle de Spa’s à Athènes, jamais de hammam pour les plaisirs du bain.


Athènes, Mosquée Tzistarakis (c) Yves Traynard 2007PROGRAMME
Musée archéologique
Mosquée Tzistarakis et musée
Madrasa
Hammam des Vents
Mosquée Fethié (fermée au public)
Agora romaine
Agora antique


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Athènes ottomane ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/12/athenes-ottomane/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>