Fév 222007
 

Il y a parfois des artistes comètes, qui éblouissent un instant venus d’ailleurs, pour repartir vers on ne sait où. Akim El Sikameya est de ceux-là que l’on découvre au hasard d’un bac de disquaire, d’un bouche à oreille, que l’on écoute et ré-écoute avec émotion en attendant qu’ils reparaissent. Je l’ai loupé au Zèbre de Belleville en avril 2006. Depuis il a fait sa route jusqu’en Inde. Quand repassera-t-il par Paris ? Allez découvrir sa voix inimitable, sa musique arabo-andalouse et latine en échantillons hélas bien mal enregistrés.


Site officiel d’Akim El Sikameya


Pour citer cet article (format MLA) : Traynard, Yves. « Akim El Sikameya ». ytraynard.fr 2021 [En ligne]. Page consultée en 2021. <https://www.ytraynard.fr/2007/02/akim-el-sikameya/>

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>